Je veux être contacté

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité du site

  /  Draw my life professionnel

DÉCOUVREZ 9 ASTUCES POUR CRÉER VOUS-MÊME VOTRE VIDÉO DRAW MY LIFE

Vous vous sentez l’âme d’un artiste et il vous arrive de dessiner à vos heures perdues. Vous avez envie de créer votre vidéo dessinée à la manière de Norman et Cyprien ? Voici 9 astuces pour créer votre video draw my life.

 

Avant de démarrer billes en tête, ou pinceau à la main, nous vous conseillons de prendre le temps de définir les contours de votre projet et de coucher votre histoire sur le papier.

1) Définir les objectifs de votre draw my life

Dans le domaine des vidéos draw my life pour les entreprises, le projet vidéo, en règle générale, cherche à expliquer un concept ou un service, comme par exemple la vidéo dessinée que nous avons réalisée pour le service Hub’eau du BRGM. Bien d’autres sujets peuvent être illustrés et racontés : la mise en place d’un jeu concours, ou une rétrospective des plus grands moments de la vie d’une entreprise, comme l’a fait La France du Nord au Sud pour son 10e anniversaire. Cela vous inspire ? Alors à vos crayons !
Quel message/histoire cherchez-vous à exprimer ?
A qui sera destinée la vidéo ?
Avec quel objectif ? Y-a-t-il une action attendue de la part de votre cible suite à la visualisation de votre vidéo ?
Qui sera le héros de votre animation et dans quel contexte doit-il évoluer ?

Commencez toujours par vous poser la question : s’il n’y avait qu’une seule chose que le spectateur doit retenir, ce serait … ? Et ensuite construisez la réalisation de votre script autour de cette idée force.

2) Écrire le scénario et rédiger la voix parlée

Le texte d’une vidéo draw my life est conçu pour être lu, sans mot compliqué, avec des phrases courtes, sans sigle ni acronymes. Le style de l’écriture doit être simple « parlé » et développer une idée par phrase/séquence, sans revenir en arrière. Et surtout, il faut raconter une histoire avec un début qui interpelle, et avec une chute bien pensée. Comment savoir combien de scènes dessinées et combien de temps fera la vidéo dessinée ? La réponse est simple : le temps de la vidéo est intimement lié au temps que met la voix parlée à délivrer le message. Un exemple : pour une vidéo d’une minute trente, le texte ne devra pas dépasser 200 mots (tous mots confondus, articles compris) et 20 mots maximum par phrase. Voici un exemple de scénario classique qui fonctionne bien pour une vidéo draw my life d’une entreprise qui souhaite promouvoir un nouveau produit :
Présentation d’un personnage qui a le même problème que les prospects/clients de l’entreprise
Ce personnage doit attirer la sympathie et présenter des caractéristiques proches des prospects que l’on veut capter. L’objectif est de s’identifier facilement à lui.
Il cherche à résoudre son problème seul mais bien sûr rencontre des difficultés, pourquoi pas insurmontables si l’on veut jouer sur l’humour de situation…
Puis il découvre le nouveau produit de l’entreprise et tous ses avantages qui feront la différence avec ses concurrents.
Chaque atout pour le client doit être valorisé, avec un effet zoom par exemple
La chute invitera le spectateur à entrer en contact avec l’entreprise.

3) Détailler le storyboard de votre draw my life

Le storyboard est une étape importante que nous vous conseillons de détailler au maximum. Vous devrez associer chaque phrase de votre texte de voix parlée à l’idée de l’illustration que vous avez en tête et comment vous souhaitez l’animer. Ce travail de préparation qui vous oblige à vous projeter sur l’ensemble de votre projet vous évitera de faire, défaire, refaire une ou plusieurs scènes… Donc, si la voix parlée doit être concise et ciselée au mot près, le storyboard, lui, sera le plus détaillé possible.

4) Dessiner 6 à 10 scènes illustrées pour une vidéo draw my life d’une minute trente

Vous avez l’histoire, vous avez le texte de la voix, vous avez le storyboard, vous pouvez (enfin) passer au dessin ! Pour un bon impact, il faut privilégier des dessins simples à vocation d’illustrer le texte. Dessinez votre personnage en train de réaliser une action. Et gardez en perspective que vous pouvez aussi montrer ce qui est impossible de dire dans le détail. Prévoyez 6 à 10 scènes dessinées avec un message par scène dessinée : un calibrage suffisant pour développer une vidéo d’une minute à une minute trente.

5) Animer une vidéo avec la main de l’illustrateur

Nous voici au stade de l’animation vidéo. Deux solutions s’offrent à vous. La première consiste à vous filmer en train de dessiner vos scènes sur un tableau blanc. Dans ce cas, utilisez toutes les astuces pour créer des animations en direct comme par exemple effacer l’expression d’un personnage pour la re-dessiner… Laissez votre imagination vous guider ! Un détail cependant : l’éclairage est très important et vous devez prévoir au moins 3 sources lumineuses pour diminuer les ombres. La deuxième solution est d’utiliser un logiciel d’animation. La plupart des solutions logicielles vous permettent de les tester avec une version d’essai. Nous avons sélectionné :
–> explee
–> moovly
–> videoscribe

Pour tout vous dire, videoscribe est le logiciel de prédilection de l’agence.

6) ENTRAÎNEZ-VOUS AVANT D’ENREGISTRER LA VOIX

Avant d’enregistrer, passez quelques minutes à vous entraîner. Lisez le texte à haute voix, de manière enjouée, en veillant à bien articuler, en évitant les liaisons dangereuses et en souriant… Et oui, la sympathie que vous exprimerez d’un sourire sur votre visage s’entendra dans votre enregistrement. Vous pouvez vous enregistrer sur votre smartphone dans une pièce calme (les sons perturbateurs comme le trafic ou la TV dans la pièce voisine sont à proscrire). Ou depuis votre ordinateur via un logiciel gratuit comme Audacity qui permet notamment de :
s’enregistrer ou enregistrer le son de son ordinateur ;
transformer une voix ;
changer la hauteur d’un son ;
changer le tempo d’un morceau ;
filtrer certaines longueurs d’ondes d’un son ;
enlever une bonne partie de la voix générale sur une chanson ;

Extrait Wikipedia : « Audacity est un logiciel libre pour la manipulation de données audio numériques. Audacity permet d’enregistrer du son numérique par le biais des entrées ligne/micro/cd des cartes sons. Il permet d’éditer (copier, coller, sectionner…) les sons sur plusieurs pistes, et il est accompagné de divers filtres et effets : pitch, tempo, réduction de bruit, égaliseur, filtres de Fourier, augmentation de fréquences précises, compression, amplification, normalisation, écho, phaser, wahwah, inversion…»

Bien évidemment, pour un rendu professionnel, il est nécessaire de s’entourer de professionnels et d’enregistrer dans un studio avec un ingénieur du son.

7) TOUS LES INGRÉDIENTS DE VOTRE VIDÉO DRAW MY LIFE SONT RÉUNIS, IL N’Y A PLUS QU’À MIXER LE TOUT

Si vous vous filmez en train de dessiner, il vous faudra maîtriser un logiciel de montage comme Première ou imovie par exemple, qui vous permettront de synchroniser la vitesse des scènes avec les phrases prononcées. Pensez bien à « derusher » avant, c’est à dire couper d’abord toutes les parties inutiles, puis à accélerer à 300 % en moyenne. Enfin, une musique libre de droits complétera votre bande son avec dynamisme. Voici un exemple de banque de sons libres de droits : www.shutterstock.com/fr/music Si vous utilisez un logiciel d’animation, vous pourrez placer votre bande son sur l’animation directement depuis leur interface. Chaque logiciel propose des fonctionnalités avec plus ou moins de possibilités de calage. Il s’agira d’expérimenter et de compléter, si besoin, avec le logiciel Première ou Final Cut pour des projets plus ambitieux ! Ces logiciels sont parfaitement maîtrisés par l’agence ! N’hésitez pas à nous consulter pour une création draw my life sur-mesure !

8) DIFFUSER ET RÉFÉRENCER MON DRAW MY LIFE

Vous avez enfin réalisé toutes les étapes une à une et dans l’ordre qui plus est ! Votre draw my life est prêt… Il ne reste plus qu’à le diffuser ! Il est temps de partir à la conquête des réseaux sociaux !
Aujourd’hui, un des premiers réflexes de votre cible sera de regarder votre présence sur les réseaux sociaux et bien sûr les contenus que vous publiez. Le draw my life que vous avez réalisé représente un contenu de qualité, pour capter l’attention, communiquer de manière claire et transmettre votre message. Youtube est la plateforme vidéo de référence qu’il convient de privilégier pour vous faire connaître, développer votre trafic et votre communauté. Votre draw my life y trouvera forcément sa place ! Pour autant, ne négligez pas les autres réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram. Ce sont aussi de très bons vecteurs de diffusion.
Il faut également penser au référencement de votre draw my life. Des milliers de vidéos sont postées chaque jour sur les réseaux sociaux. Maximiser ses chances d’être vu est un exercice rigoureux qui nécessite un savoir-faire que l’agence Néologis maîtrise parfaitement. Néanmoins, voici notre premier conseil :
accompagnez votre draw my life d’un texte descriptif utilisant les techniques de rédaction SEO. Outre le fait de privilégier les vidéos directement tirées de Youtube, Google analyse également le contenu texte associé en repérant les mots clés placés stratégiquement, pour faire remonter votre draw my life dans les résultats de recherche.

Ne négligez pas non plus votre propre site Internet. En postant votre draw my life en page d’accueil de votre site, Google optimisera également son référencement et vos chances d’être vu.

9) ANALYSER LES PERFORMANCES DE VOTRE DRAW MY LIFE

De nombreux outils sont à votre disposition pour analyser l’évolution de la notoriété de votre draw my life : Google Analytics, YouTube Analytics, Facebook Analytics ou encore Adworks.

Vous pourrez également mesurer la participation de votre communauté en regardant le nombre de likes, de partages, de commentaires à propos de votre vidéo.

chat with us